Prénom : Mathilde
Nom : Bielawski

Email : Mathilde.bielawski@univ-lyon2.fr

Titre provisoire : Territoire et patrimonialisation en Tunisie, enjeux de pouvoir ?
Directeur de thèse : Abderrahmane Moussaoui

Résumé : L’objectif de ce travail de recherche est d’enrichir les connaissances sur le domaine de la conservation et de la gestion du patrimoine en Tunisie. C’est afin de mieux comprendre le contexte actuel dans ce domaine que ma réflexion s’oriente autour de l’articulation des pouvoirs locaux (associations de sauvegarde du patrimoine) et nationaux (institutions étatiques) comme nouveaux enjeux des pays en transitions et mutations politiques et économiques. Le point de départ de ce travail est l’exemple du projet d’inscription de l’île de Djerba en Tunisie sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, afin d’amener un travail comparatif avec d’autres projets de patrimonialisation de cette ampleur. Notamment le projet d’inscription de la médina de Tunis sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco mené en 1979.

Mots-clés : gestion, patrimonialisation, enjeux, Tunisie, Djerba, médina de Tunis, Unesco, patrimoine matériel, patrimoine immatériel, patrimoine mondial, association de sauvegarde du patrimoine.

Formation
février 2018 à avril 2018 : Accueil scientifique à l’IRMC (Institut de recherche sur le Maghreb contemporain.)

2014-2016 : Master d’anthropologie à l’Université Lumière Lyon 2

2011-2014 : Licence d’anthropologie à l’Université Lumière Lyon 2

Langues :
Langue maternelle : Français
• Allemand
• Anglais
• Notions en arabe (Tunisie)

PUBLICATIONS

A venir : M. Bielawski, « Territoire et patrimonialisation en Tunisie, enjeux de pouvoir ? », lettre de l’IRMC, bulletin trimestriel n°22/2018.

M. Bielawski, « Le patrimoine djerbien qui m’a été conté. », in Patrimoine et Créativité, n°10/2018. pp. 44-46.

M. Bielawski, «Mutation du mode d’occupation du sol à
Djerba : le cas de deux familles ibadites de Guellala.», in Horizons Maghrébins-le droit à la
mémoire, n°76/2017,
33e année, p. 143-150.

COMMUNICATIONS


« The introduction of practices of participatory heritage conservation about an island heritage. The case of the nomination project of the island of Djerba on the World Heritage Lists », the ACHS (Association of Critical Heritage Studies) 4th Biennial conferences, 1st to 6th september 2018, Zhejiang University, Hangzhou, China. This paper has been award the Third Prize of the Student Funding, granted by the ACHS 4th Biennial Conferences. 

« Local interpretations and applications of World Heritage’s criteria and standards. The case of the nomination project of the island of Djerba. », the ACHS (Association of Critical Heritage Studies) 4th Biennial conferences, 1st to 6th september 2018, Zhejiang University, Hangzhou, China. 

« Cercle local des acteurs du patrimoine, réseaux sociaux et pratique effective du terrain. Thèse sur les processus de patrimonialisation en Tunisie après 2011. » dans le cadre des doctoriales de Lyon en Anthropologie, le 15 juin 2018, avec Frédéric Keck (CNRS-Branly) à l’université Lumière Lyon 2, Bron.

« La question d’un consensus patrimonial autour de la vision polysémique de la notion de patrimoine à Djerba. »,
dans le cadre du colloque international « Patrimoine, Langue, Discours,
Tourisme. Pour une approche interdiscipinaire. », Les 23, 24 et 25
Avril 2018 à Djerba.

Table ronde « Djerba : réflexions sur la préservation du patrimoine tunisien. », le 5 avril 2018 au Dar Lasram, siège de l’Association de Sauvegarde de la Médina de Tunis.

Atelier doctoral de l’IRMC de Tunis, le 4 avril 2018, « Les processus de patrimonialisation et leurs acteurs en Tunisie après 2011. Une anthropologie de la « fabrique du patrimoine » de Djerba à Tunis. »


« La nostalgie en tant que valeur patrimoniale : le cas du projet d’inscription de l’Île de Djerba à l’Unesco. », dans le cadre de la journée d’étude du LADEC «La nostalgie au prisme de l’anthropologie. », le 1er décembre 2017 à l’université Lumière Lyon 2 à Bron.


ORGANISATRICE

Co-organisatrice de la journée d’étude du LADEC « La nostalgie au prisme de l’anthropologie. », le 1er décembre 2017à l’université Lumière Lyon 2 à Bron.