Prénom : Arthur

Nom : Cognet

Position actuelle : doctorant

Email : arthur.cognet@univ-lyon2.fr

Directeur de thèse : Dejan Dimitrijevic

Thèse en cours, titre provisoire : De l’ethnogenèse au nationalisme : oralisation de l’histoire de la colonisation chez les napo runa d’Amazonie équatorienne ».

Résumé de la thèse :

Je mène ma recherche en Amazonie équatorienne avec la population indigène napo runa. Les napo runa habitent une région dans laquelle le contact avec la société “occidentale“ est très important et générateur de changements socio-culturels rapides. Ma recherche explore plusieurs axes dont les principaux sont: l’ethnognèse, l’hisoire orale, la mythologie et le nationalisme des napo runa.  Il s’agit de comprendre l’imbrication de plusieurs récits du passé et de plusieurs régistres d’histoire dans la construction passé, présente et futur de cette société indigène.

Mots-clés: Napo runa, kichwa amazoniens, Amazonie équatorienne, nationalisme indigène, mythologie amazonienne, histoire des peuples sans écriture.

Formation :

2014 – 2016 : master en anthropologie (université Lyon 2)

2014 -2015 : master en anthropologie (échange international, FLACSO, Quito, Equateur)

2011 – 2014 : licence en anthropologie (université Lyon 2)

Langue :

Français (langue maternelle)

Espagnol, anglais et kichwa (lus, écrits et parlés).

COMMUNICATIONS

« Les étrangers sont-ils les maîtres de la forêt ? Analyse de la situation de sûr-enquête chez les napo runa d’Amazonie équatorienne ». Journée jeunes chercheur.e.s « Politiques de la (sur)enquête. Echos de (nos) terrains », LADEC (Lyon 2 – ENS – CNRS), 1er juin 2018

« L’écriture du mythe chez les napo runa de l’Equateur amazonien ». Séminaire ethnologie et archéologie « sociétés et êtres d’exception », Université de Strasbourg, 24 novembre 2017.